Cher Thierry (où il est question de mixité dans l’habitat)

thierry_repentin_en_charge_de_la_mixit_sociale1

A l’attention de Thierry Repentin

Monsieur le délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat, cher Thierry,

Je profite de votre déplacement dans l’agglomération lyonnaise lundi 4 avril pour me permettre une petite adresse. Oh, rien de grave, rassurez vous…

Je trouve très bien que vous preniez le temps de signer le contrat de mixité sociale avec le maire de Charbonnière les bains. On sait que cette commune est naturellement peu encline à signer des permis de construire pour des vilains HLM et on imagine les subtiles tractations auxquelles les services de l’Etat ont du se livrer pour aboutir à ce fameux contrat. Félicitations donc !

Mais si construire des logements pour les pauvres dans les villes de riches est une louable intention, promouvoir des logements de “moyens riches” dans des villes de pauvres est tout aussi nécessaire !

Jeudi dernier le maire d’une commune de l’agglomération a inauguré en grand pompe une ensemble immobilier dans son centre ville. Une très belle réalisation, de qualité, d’architecture contemporaine, mais … 100% social.

Il n’y aurait rien a redire si cette commune n’était pas Vénissieux, ville qui compte déjà plus de 50% de logements sociaux…

Je crois, cher Thierry, que la mixité sociale dans l’habitat doit être prise par les deux bouts, et qu’il ne faut pas oublier les communes, les quartiers  à fort pourcentage de logements sociaux et dont le développement urbain continue à se faire… avec du logement social !

Car, et vous le savez bien, si des promoteurs privés construisent a Vénissieux, à Givors ou à Vaulx-en-Velin, c’est majoritairement dans le cadre de VEFA, un système devenu complètement fou. La puissance publique paie des promoteurs pour construire des logements qu’ils revendent ensuite en bloc aux bailleurs sociaux sans prendre aucun risque.

Demandez donc à un promoteur privé de commercialiser des logements en zone sensible, demandez à des réseaux de vente de “Pinel” de proposer des produits dans les quartiers… ils vous riront au nez !

Alors comment réintroduire de la mixité  dans l’habitat, cher Thierry ?

Je crois qu’il ne suffit plus de tirer l’oreille aux vilains maires qui ne veulent pas de logements sociaux. Il faut aussi trouver les moyens de contraindre les méchants promoteurs qui ne veulent pas prendre de risque en construisant là où il est plus difficile de vendre.

Vous pouvez les contraindre, vous, le gouvernement, l’Etat.

Il y a des moyens. Par exemple, on pourrait imaginer conditionner la délivrance d’un permis de construire à un promoteur à Ecully  – j’ai entendu dire que ça se vendait bien là bas - à la réalisation d’un programme non social à Vénissieux.

Ca, ça aurait de la gueule, ça montrerait le véritable effort d’une agglomération en faveur de la vraie mixité dans l’habitat.

On en parle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>