dites non à l’usine de concassage

nouveau-concasseur-machoires-hybride-pour-keestrack_620x350Le projet d’une nouvelle ZAC dans le quartier de Monmousseau prévoit la démolition de 500 logements.

Pour “traiter” les 48 000 tonnes  débris des immeubles démolis, la mairie prévoit d’installer une usine de concassage au coeur du quartier !

Lors du dernier conseil municipal j’ai dénoncé ce projet fou ! Nul part ailleurs dans l’agglomération on impose une telle contrainte aux habitants. Mais comme mon pouvoir en tant que conseiller municipal d’opposition est un peu limité, il est important que tous les habitants du quartier se mobilisent pour dire non à cette usine de concassage

écrivez à partir de votre adresse électronique personnelle avant le 13 septembre 2019 à venibalmes@grandlyon.com le message suivant : 

Capture d’écran 2019-07-24 à 14.52.11

 

“Cette contribution s’inscrit dans le cadre de la concertation préalable unique relative au projet d’aménagement Marché/Monmousseau/Balmes à Vénissieux.

J’ai appris que la métropole et la mairie de Vénissieux envisagent d’installer une usine de concassage des débris des démolition des immeubles au coeur du quartier.

Cette usine va être une source de nuisances insupportables pour les habitants du quartier qui ont déjà à en subir de nombreuses.

Il n’est pas acceptable d’infliger aux vénissians des Minguettes une telle double peine.

Je tiens donc à faire connaître ma totale opposition à l‘installation de cette usine de concassage.

Vous pouvez bien entendu personnaliser ce message en ajoutant vos propres arguments, mais n’oubliez surtout pas d’indiquer vos prénom, nom et adresse.

Ensemble, nous pouvons nous opposer à ce projet de dingue !

 

12 réflexions sur « dites non à l’usine de concassage »

  1. Monsieur Benkhelifa,
    Vous dites non à l’usine de concassage, mais que dites-vous sur la destruction de nombreux logements publics dont nous avons tant besoin ?
    J’aimerais avoir votre opinion.
    Merci

    1. vous souhaitez sans doute parler des logements sociaux.
      il faut en effet des logements sociaux, et sans doute plus qu’il n’y en a aujourd’hui dans la métropole.
      Mais il n’est pas acceptable que ces logements soient à ce point concentrés dans certains quartiers quand d’autres n’en comptent presqu’aucun.
      80% de logements sociaux sur les minguettes, ce n’est pas acceptable. Il faut oeuvrer pour une plus grande mixité d’habitat mais aussi de fonction

      1. Vous ne répondez pas à la question : je ne parle pas de répartition, je vous demande votre opinion sur la DESTRUCTION DE LOGEMENTS PUBLICS (oui, sociaux si vous voulez) – je trouve que le terme public est plus juste, car ce sont NOS LOGEMENTS, du bien public. Que dites-vous de ces destructions ?
        Merci pour une réponse claire.
        René

      2. Bonjour
        Qui peut être pour la destruction de logement quand on connaît le nombre de demandeurs ?
        Pourquoi ces logements sont détruits ? Par demagogie la SACOVIV n augmente pas les loyers depuis des années, par contre elle fait exploser les charges. Aujourd’hui ce bailleur et d autres depenseraient beaucoup plus d argent pour une mise aux normes : énergétique électrique, isolation…etc que de reconstruire du neuf et au passage ils augmentent les loyers.
        Il y a aussi le problème des personnes seules ou à deux qui logent dans un T4, T5 voir T6 alors qu il y a des familles qui logent dehors ou dans un logement exigus.
        Voilà la réalité

  2. « Qui peut être pour la destruction de logement quand on connaît le nombre de demandeurs ?  » – ET VOUS, ETES-VOUS POUR OU CONTRE, REPONDEZ-CLAIREMENT.
    « Pourquoi ces logements sont détruits ? » – LE SAVEZ-VOUS, VOUS ?
    « Par démagogie la SACOVIV n’augmente pas les loyers depuis des années, par contre elle fait exploser les charges. » – VOUS ETES POUR UNE AUGMENTATION DES LOYERS ? LES AUGMENTATIONS SONT REGLEMENTEES ET LA SACOVIV AUGMENTE SES LOYERS COMME LES AUTRES, A UN TAUX REGLEMENTE …
    « Aujourd’hui ce bailleur et d autres dépenseraient beaucoup plus d’argent pour une mise aux normes : énergétique électrique, isolation…etc que de reconstruire du neuf et au passage ils augmentent les loyers. » – PARDON DE VOUS LE DIRE, VOUS MANQUEZ D’INFORMATIONS SUR L’ECONOMIE DU BATIMENT … VOTRE AFFIRMATION EST LA PLUPART DU TEMPS FAUSSE, IL EN COUTE MOINS CHER D’ENTRETENIR QUE DE DETRUIRE.
    « Il y a aussi le problème des personnes seules ou à deux qui logent dans un T4, T5 voir T6 alors qu il y a des familles qui logent dehors ou dans un logement exigus.
    Voilà la réalité » – CERTES, DEMANDEZ AUX BAILLEURS POURQUOI CELA SE PASSE AINSI, VOUS SEREZ SURPRIS !
    MAIS VOUS NE VOULEZ DECIDEMENT PAS REPONDRE A LA QUESTION : ETES-VOUS POUR OU CONTRE LES DESTRUCTIONS DE LOGEMENTS PUBLICS ? QUELLE EST VOTRE OPINION SUR CE POINT PRECIS ?
    Vous avez du mal à répondre à cette question, qui est pourtant simple ?
    Merci pour une réponse claire.
    René

  3. Cher monsieur
    On ne peut répondre par Oui ou Non à une question si vaste.
    La démolition est toujours un drame. Détruire des logements construits avec l’argent des français est en effet difficile à admettre.

    Cependant, il ne faut pas oublier que la ville s’est faite par une une succession de construction et de démolition. Et parfois la ville doit se renouveler plus rapidement que « naturellement ».
    C’est le cas quand les pouvoirs publics ont fait de mauvais choix et construit 80% de logements sociaux dans un quartier. Quand ces logements sont des passoires thermiques. Quand ces logements sont monotypés (que de t5 dans une seule allée), quand ces logements produisent un urbanisme qui empêche toute vie sociale…
    La démolition n’est jamais agréable, mais parfois elle est indispensable
    Pour finir concernant la SACOVIV, vous pouvez lire le rapport de la CRC ,la question du coût des loyer est évoquée
    Cordialement

    1. Cher monsieur,
      Vous avez oublié de laisser passer mon commentaire sur lequel vous répondez (il n’a pas été « modéré » comme on dit aujourd’hui).
      Les lecteurs ne vont rien comprendre à votre « réponse ». Volontaire ?
      Votre réponse est très philosophique, cependant, pour le cas des tours de Monmousseau, elles ne sont pas des passoires thermiques et 4 millions d’euros ont été dépensés pour en faire des bâtiments économes.
      Combien de logements peut-on construire avec « 58 millions d’euros » (coût, selon M. Michel Le Faou des destructions de logements publics à Vénissieux) ?
      EN TOUS CAS, VOUS NE REPONDEZ TOUJOURS PAS A LA QUESTION, ET VOUS VOUS PERMETTEZ DE MASQUER MA QUESTION…
      René

      1. Cher monsieur,
        Merci d’avoir enfin laissé passer mes commentaires.
        Maintenant, pourriez-vous répondre à la question s’il vous plaît ?
        Les futurs électeurs ont besoin pour certains de savoir vos positions sur des sujets de société importants. Ces sujets pourraient devenir des critères déterminants pour choisir entre les candidats …
        Merci par avance. René.

  4. cher Monsieur, « cher René »,

    puisque vous si attentif à l’opinion des électeurs de vénissieux, relisez mes réponses.
    La démolition d’immeubles, avec ou sans logements sociaux, est parfois indispensable.

    Je n’y suis donc pas opposé quand il s’agit de la seule solution pour renouveler, pour reconstruire une ville vivable.

    Mais mon avis de simple conseiller municipal compte d’autant moins que ces décisions sont prises principalement par l’Etat et la métropole, et vous aurez noté que je ne suis ni préfet ni conseiller métropolitain !

    (s’agissant de la modération de ces messages, je suis en effet moins rapide que vous pour les commentaires, mais tout a fait disposé à discuter avec vous de vive voix des meilleurs solutions à la transformation des Minguettes en véritable quartier de la métropole ! )

    1. Cher monsieur,
      Merci pour cette réponse. Donc vous n’êtes pas choqué par la destruction de logements publics dans la période où nous sommes. Un de plus !

      « Je n’y suis donc pas opposé quand il s’agit de la seule solution pour renouveler, pour reconstruire une ville vivable. » : seule solution ? Quel manque d’imagination et d’inventivité !

      Pourtant les talents et la bonne volonté ne manquent pas à Vénissieux, pour peu que l’on ne méprise pas la population en la laissant de côté comme cela se fait depuis des décennies par la « dé-classe politique » qui nous pourrit la vie (encore) depuis des décennies, tant au sens propre que figuré.

      Vous utilisez le bon terme : « reconstruire » – oui, en effet, après ces décennies de « dé-classe » politique indigente, stérile et destructrice. On parle en effet de reconstruction après une guerre, car on ne reconstruit qu’après … Recettes d’un autre âge comme dirait M. Millet.

      « Seule solution » : Merci pour les milliers de familles et de jeunes en attente de logements …

      Et pourquoi ne pas tout simplement construire du neuf et garder l’ancien qui est pour sa grande majorité en état sain (certes, l’abandon volontaire et calculé de certains bâtiments est choquant, mais rien d’impossible, leur gros oeuvre étant plus solide que ce qui se fait aujourd’hui). Pourquoi détruire ?

      Au fait, petit QUIZZ : 58 millions d’euros, ça fait combien de logements !
      Et dans ces 58 millions, combien tombe dans la poche du privé ?
      Bonne chance.
      René

Répondre à Lacombe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.