Et alors ?

venissieux_-_Recherche_sur_TwitterChez les socialistes –  j’en fait partie ! – les décisions de prennent après de looongues discussions. Vénissieux était hier soir à l’ordre du jour d’un bureau fédéral extraordinaire qui a affiché complet et s’est prolongé tard dans la nuit.

La question était simple : fallait il accepter la proposition du PC ?

La liste que je conduisais en 2014 a réalisé 21,68 % des voix quand celle conduite par Michèle Picard a rassemblé 37,6 % des suffrages. Mais le mode de scrutin des élections municipales a fait que notre liste n’a pu avoir que 5 sièges au conseil municipal et un siège au conseil de communauté.

J’ai dit, j’ai redit et j’ai même écrit que ma volonté était celle de l’union respectueuse des uns et des autres. Notre liste a réalisé 38% des voix de gauche au second tour en 2014. Elle revendique en conséquence légitimement 14 postes sur les 37 que devraient gagner la liste arrivée en tête. Elle revendique aussi, tout aussi logiquement, 6 postes dans l’exécutif (sur 18) et au moins 2 postes de conseillers métropolitains (sur 7) .

Au lieu de cela, le projet d’accord  avec le PC présenté au bureau fédéral proposait 4 postes de conseillers municipaux socialistes dont un poste à la métropole.

Malgré le risque de la droite et de l’extrême droite, la proposition du PC n’était pas acceptable à mes yeux et après discussions, le bureau fédéral a été d’accord pour refuser cette proposition et pour demander “au national” d’obtenir  – rapidement – une nouvelle offre du PC.

Nous sommes à 32 jours du premier tour et nous n’avons toujours pas trouvé les conditions d’un accord. Pendant ce temps le PC et la droite font campagne sur leur projet de 2014.

Pendant ce temps, on ne permet pas aux socialistes vénissians de faire entendre leurs propositions innovantes : maison de l’emploi, mutuelle de santé communale,  enrichissement de l’offre périscolaire, tirage au sort d’un conseil habitants, participation active à la métropole, transparence patrimoniale des élus locaux, autant de propositions qui devraient être à la base d’un nouveau pacte républicain à Vénissieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.