gilets jaunes = menteurs

jauneQuand on est de gauche comme moi, il est tout simplement impossible de soutenir les gilets jaunes.

Pas parce que ce mouvement est aussi soutenu par des fachos.

Si des fachos  – ou même des communistes ! –  se mettaient à défendre une cause à laquelle je crois, je ne changerais pas d’avis au prétexte que je ne veux pas être avec eux.

Ce qui compte en politique, ce sont les idées, pas ceux qui les soutiennent.

Non, on ne peut pas défendre les gilets jaunes car ils mentent.

Ils mentent en prétendant agir pour la justice et en faveur des pauvres pour qui le plein de diesel serait devenu trop cher.

Car quand on est pauvre, on n’a pas de voiture.

Quand on est vraiment pauvre, on ne vit pas dans une maison individuelle dans le périurbain.

Les vrais pauvres, ceux qui sont vraiment dans la difficulté, ils habitent dans les banlieues des grandes agglomérations, les vrais pauvres, ils tentent de survivre dans les immeubles qui s’écoulent des centres villes abandonnés.

Les vrais pauvres, c’est l’INSEE qui le dit, il n’ont pas de gilets jaunes dans leur bagnole, mais ils respirent un air saturé de micro particules et ils meurent plus précocement.

Alors définitivement, qu’on ne viennent pas me parler de cette journée du 17.

Je la laisse aux démagogues d’extrême droite et d’extrême gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>