Un sur deux (mais vous allez vous bouger, oui ?)

isoloirsLa claque… Les résultats du premier tous aux régionales sont une claque pour tout démocrate, qu’il soit de gauche, vaguement progressiste, écologiste ou même simplement conservateur. Le score du Front National est, il faut le reconnaître, impressionnant. Plus de 6 millions de voix, 28 % des suffrages exprimés, la vague est malheureusement forte.

Les chiffres sont terribles, mais ils restent abstraits. Pour mieux se rendre compte de la situation,  il faut se dire qu’un adulte sur quatre environ vote pour Marine Le Pen.

On y pensera demain lorsque l’on saluera son quatrième collègue, lorsque l’on fera la bise à notre quatrième copine, quand on se retrouvera à quatre dans un ascenseur… Statistiquement, un de ceux là vote pour le FN !

Mais quitte à parler statistiques, on peut aussi se pencher sur un autre groupe : les abstentionnistes. Ils sont 50% des inscrits. Un sur deux qui ne s’est pas déplacé, qui s’en fout, qui s’en balance que Le Pen fille ou nièce prenne le pouvoir dans les régions.

Un électeur sur deux, ça en fait du monde !

Et forcément chacun en connaît, et plus d’un. Alors on peut, nous aussi, s’en foutre, se dire que ceux-là sont perdus pour la République, qu’ils n’ont jamais voté et qu’ils ne voteront sans doute jamais, Et que d’ailleurs, s’ils se mettent à voter, qui dit qu’ils ne choisissent pas les deux blondes ?

On peut se dire ça, mais alors il faut reconnaître notre défaite totale. Absolue. Définitive.

Ou alors, on peut réagir. Mais vraiment. On connaît tous une dizaine d’électeurs. ça fait 5 abstentionnistes en puissance.

Passer 10 coup de fil pour s’assurer qu’ils aillent bien voter dimanche, c’est pas bien compliqué. c’est pas bien cher. Et puis ça fait du bien à la démocratie. Alors vous je ne sais pas, mais moi, les coups de téléphones à mes amis et connaissances, je m’y mets tout de suite !

un militant et le congrès

CongresEn avril 2015, le Parti socialiste a eu 110 ans, et en juin prochain, à Poitiers, il tiendra son 77ème Congrès. Un congrès c’est un moment important d’élaboration d’une orientation politique, d’une stratégie et de désignation d’une direction. C’est aussi un lieu de débats intenses, riches, parfois passionnés…

Avant la tenue même du congrès, chaque militant peut signer une des motions proposées au débat. Pour notre prochain congrès, 4 textes sont en discussion. Il s’agit à chaque fois d’une analyse et d’un projet socialiste de transformation de la société. Si des sensibilités particulières peuvent s’exprimer dans telle ou telle motion, nous nous retrouvons bien tous sur les valeurs socialistes communes qui sont les nôtres.

Tête de liste aux dernières élections municipales et secrétaire d’une section importante à Vénissieux, je ne pouvais pas ne pas m’engager avant le congrès. J’ai donc signé la motion présentée par Jean-Christophe Cambadélis  et intitulée “Le renouveau socialiste”.

Après mures réflexion, il m’a en effet semblé qu’à deux ans des prochaines élections présidentielles, l’unité du parti devait primer. Continuer la lecture de un militant et le congrès

Le « ni-ni » de Madame Picard

Michele-PicardAu début de chaque mandat, le conseil municipal doit désigner ses représentants dans les associations et les commissions. Pour ces dernières (commission d’appel d’offres, conseil d’administration du CCAS) la loi prévoit que leurs membres sont désignés au scrutin de liste à la représentation proportionnelle au plus fort reste.

Ce mode de scrutin permet à la fois de dégager une majorité et de représenter les minorités. Sauf dans certains cas… Continuer la lecture de Le « ni-ni » de Madame Picard

Petit message de racisme ordinaire

1Dans le cadre de la campagne électorale, j’ai été amené à écrire à des électeurs pour leur dire combien leur vote était important pour les prochaines élections municipales.

J’ai globalement eu de bons retours de ce courrier, les vénissians se sentant plutôt touchés qu’on leur écrive personnellement.

Mais tous n’ont pas eu la même réaction. Le numéro de téléphone indiqué sur mon courrier a reçu plusieurs appels d’insultes assez ordurières. Continuer la lecture de Petit message de racisme ordinaire

Déjeuner en paix

cantineLe maire UMP de Chalon-sur-Saône a décidé de supprimer les menus de substitution dans les cantines scolaires de sa ville. Au nom de sa lecture de la laïcité, cet élu a décidé de revenir sur une pratique très ancienne qui permettait à tous les enfants de sa ville de déjeuner ensemble, quel que soit le menu du jour.

Nicolas Sarkozy  lui a immédiatement  apporté un soutien «Si vous voulez que vos enfants aient des habitudes alimentaires confessionnelles, vous allez dans l’enseignement privé confessionnel ».

En réponse, Najat Valaud Belkacem à condamné une décision “politicienne” et “démagogique”. L’observatoire de la laïcité, a de son coté rappelé que la laïcité ne pouvait pas conduire à “refuser la diversité de menus”

Et re-voila nos gamins pris en otage ! Continuer la lecture de Déjeuner en paix

Il n’y a plus d’abonné à l’e-mail indiqué…

Capture_d'écran_031015_045714_PMJ’aime beaucoup cette inscription sur l’école de Parilly. “L’instruction est à la base de tout régime nouveau”. Jaures aurait même pu faire plus court : L’instruction est à la base de tout.

Et l’information aussi, mais en la matière, j’ai un peu l’impression que ce n’est pas l’avis de la direction des services de la mairie de Vénissieux.

Je résume l’affaire :

Depuis que je suis investi par mon parti pour mener une liste aux élections municipales, j’ai mis en place des moyens de communication électroniques pour palier la brièveté de la campagne électorale : blog, page facebook et twitter, et newsletter.

Le jour de l’annonce de ma candidature, je déclarais à la cnil la constitution d’un fichier de contacts. Avec mes 48 colistiers, nous avons enrichi ce fichier des coordonnées électroniques de nos soutiens, proches et connaissances. Continuer la lecture de Il n’y a plus d’abonné à l’e-mail indiqué…

« Chez nous » ?

11014682_945538928829993_3883457581085038161_nLe candidat du front national pour les élections municipales de vénissieux a choisi son affiche. On le voit légèrement souriant, la barbe bien coupée, posant devant une vue de Vénissieux teintée de bleu. Le photomontage est honnête et la charte graphique assez classique.

Ce qui est moins classique, c’est son slogan : “Chez nous, en paix”

La paix, qui pourrait être contre ? C’est le genre de slogan rassembleur à peu de frais qui n’apporte pas vraiment d’information. Moi aussi j’aimerais bien que la paix règne sur le monde, qu’il n’y ait plus de guerre, plus de famine, etc. Pas vraiment un programme, encore moins un projet pour Vénissieux

En revanche, le “chez nous” accroche. Continuer la lecture de « Chez nous » ?