Premier fédéral du Rhône ?

Capture d’écran 2018-03-06 à 08.38.48
Le siège de la fédération du PS à Lyon

 

 

 

 

 

Je reproduis ici un courrier que j’adresse à l’ensemble des militants du parti socialiste du Rhône. La vie des partis est « intime » est souvent secrète, mais à l’heure d’internet j’ai pensé qu’il fallait que ceux qui suivent mon action politique, au delà du PS, puissent aussi connaître mes réflexions et mes engagement au sein de ma famille politique.


« Cher(e)s camarades

comme tu le sais, j’ai été l’un des premiers dans le Rhône à soutenir la candidature de Stéphane Le Foll à la tête de notre parti.

C’est donc fort logiquement que j’ai fait acte de candidature pour nous représenter à la tête de la fédération du Rhône.

J’estime en effet que mon parcours et ma situation actuelle font de moi un bon candidat.

- Je ne suis ni lyonnais, ni villeurbannais !
- Je ne fais pas partie d’un exécutif à la métropole ou dans une commune, et je suis donc d’autant plus libre dans mes prises de positions.
- Je suis un militant de longue date, et toujours à jour de cotisation
- J’ai appris grâce à mes responsabilité de responsable syndical à négocier dans des situations délicates…
- Enfin, et même si je sais que cela n’est pas une qualité en tant que telle, je m’appelle Lotfi, un prénom qui devrait pouvoir tout à fait succéder à David, Jacky, Sylvie, Christiane, Yvon, Roland, Franck…

Lors de notre rencontre de fin février, un autre candidat s’est fait connaître et vous nous avez demandé de nous rapprocher pour tenter de nous accorder sur un seul nom.

Nous avons longuement discuté avec Philippe Prieto et nous nous sommes retrouvés sur de nombreux points.

- Nous pensons tous les deux que le nouveau premier fédéral devra avant tout rassembler et redonner espoir à l’ensemble des socialistes du Rhône pour le moins déboussolés par l’année que nous venons de connaître.

- Nous pensons aussi que nous devons pouvoir permettre l’émergence d’une nouvelle offre politique, respectueuses de nos valeur sans être dans l’illusion d’un idéalisme excessif. Ce n’est qu’en prenant en compte le réel que nous pourrons bâtir une société plus juste et plus égalitaire.

- Nous sommes enfin convaincus que les socialistes sont toujours légitimes pour exercer des responsabilités dans les collectivités du département et à la métropole ; nous ne nous résignons pas à devenir un parti de contestation et assumons les conditions nécessaires à l’exercice du pouvoir dans nos territoires.

Compte tenu de ces très nombreux points communs, vous demander de nous séparer par un vote aurait conduit à une simple compétition entre personnes, ce que justement nous ne voulons pas.

Aussi, j’ai décidé de retirer ma candidature au bénéfice de Philippe.

Ensemble, et avec le soutien de chacun d’entre vous, nous allons mener campagne pour que notre candidat l’emporte au niveau national et dans le département.

Ensemble nous nous retrouverons pour construire une nouvelle fédération, ambitieuse et respectueuse, pour un renouveau du parti socialiste dans notre département. »

Une réflexion au sujet de « Premier fédéral du Rhône ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>